Bienvenu

Bienvenue ! Sur ce site, vous trouvez une belle sélection de propriétés résidentielles, de villégiature, commerciales et agricoles situées dans le Québec méridional. Ces domaines privés hors du commun pourraient bien correspondre à vos rêves ou vos projets.


Martina Hoft
Courtier immobilier et
hypothécaire agréé
Cell : 514.206.2589
info@domainesquebec.com

pointe_claireThe historical center of the municipality of Pointe-Claire was developed in an exceptional natural and geographical setting. The buildings established in the parish core, as well as the point itself jutting into Lake St. Louis, and referred to in the municipality's name are reminders of the past which clearly illustrate this to visitors. This rich natural and architectural heritage also stretches beyond the point, mainly along a strip of land bordering the lake. In 1834, Monseigneur Signay decreed the canonical establishment of the parish. In 1845, Pointe-Claire became a civil entity; then, in 1854, a municipality. Agriculture was always the center of activity and the area changed little in appearance.

Transformations gradually came about with the influx of English-speaking summer vacationers attracted by the area's natural features. This new social context and its activities marked the landscape and influenced the area's development until the Second World War. Real changes appeared with the coming of the Grand Trunk Railroad in 1855, which reduced the journey to Montreal to 45 minutes, as well as with the opening of the Canadian Pacific Line in 1887 and the initiation of telephone service in the 1890s. At the turn of the century, several hotels, which no longer exist, were built for vacationers, and a large number of private dwellings were rented. Seasonal cottages were also built which eventually became permanent residences.

 In 1889, the area of the municipality was enlarged through the annexation of properties. On May 22, 1900, the heart of the village suffered a major fire that destroyed 23 houses along Church Street (St. Joachim Street), St. Anne Street and the current Lakeshore Road. The town was incorporated in 1911 and included the whole village, plus a fairly large section of the old parish, of which an additional part was annexed in 1958. With the construction of a highway alongside the railway in 1940, Pointe-Claire's role as a suburb was confirmed. The important part of its architectural and historical heritage is located to the south. An inventory taken in 1989 at the request of the urban planning division counted approximately 150 old buildings of interest.

L'origine de cette ville remonte au XVIIe siècle, lorsque le défrichage des terres sur l'île de Montréal fut assez avancé pour y implanter une route longeant la rive sud de l'île et se rendant jusqu'à l'extrémité ouest de l'île. C'est en 1705, que l'intendant Raudot ordonne la construction d'une route reliant Montréal au lieudit du Haut de Lisle de Montréal. Les terres adjacentes avait alors été concédées à un seigneur du nom de Saint-Joachim. Mais dès 1685, une première paroisse fut fondée, St-Louis du Haut de Lisle de Montréal, et son premier desservant fut le sulpicien François Saturnin Lascaris d'Urfé, marquis de Bouge. En 1689, à la suite du massacre de La Chine par les Iroquois, les colons abandonnent leur terres. En 1713, une seconde paroisse est fondée, St-François-de-Sales du Haut de Lisle de Montréal, par détachement de celles de Ste-Anne du Bout de Lisle de Montréal et des Sts-Anges-Gardiens de La Chine. Dès 1714, cette paroisse adopte le nom de St-Joachim (voir les registres subsistant dans le Fonds Drouin et les précieux microfilms du Fonds Faillon du Séminaire St-Sulpice aux Archives de l'Université de Montréal). Les registres antérieurs à 1715, donc ceux des origines, sont malheureusement en partie perdus, mais il est possible avec de la patience, de retracer certains actes de la paroisse originale parmi les plus anciens des Sts-Anges-Gardiens de Lachine.

C'est en 1854 que Pointe-Claire devint officiellement une municipalité de village de Saint-Joachim-de-la-Pointe-Claire, qui deviendra ville sous le nom abrégé de Pointe-Claire en 19112. On peut signaler dans les mentions historiques celles de Nicolas Perrot, « à la Pointe Claire du lac Saint-Louis », dans son Mémoire sur les mœurs, coustumes et relligion des sauvages de l'Amérique septentrionale (1684) et de Mathieu-Benoît Collet, dans des procès-verbaux de 1721, «en la coste de la Pointe-Claire».

 

Le centre névralgique de l'agglomération se trouvait alors au sud de l'actuelle autoroute 20. L'arrivée du Grand Tronc (maintenant le chemin de fer du CN) en 1853, puis du Canadien Pacifique en 1887, ainsi que l'avènement du téléphone ont grandement contribué à l'essor de la ville, qui était à l'époque une destination de vacances très prisée par les anglophones.

La construction de l'autoroute 20 dans les années 1940 a eu pour conséquence le déplacement du centre-ville au nord de celle-ci. L'hôtel de ville, le centre récréatif et les postes de police et de pompiers se trouvent actuellement au coin de l'ancienne côte Saint-Jean, maintenant transformée en boulevard, et de la rue Douglas-Shand. 

Domaines Québec Estates - Tous droits réservés

Nous offrons des services immobiliers personalisés (ventes de maisons, de commerces, fermes et terrains) dans les villes suivantes: Montréal, Ville-Marie, Sud-Ouest, Verdun, Plateau Mont-Royal, Rosemont-la-Petite-Patrie, Mercier, Hochelaga-Maisonneuve, Villeray, Saint-Michel, Parc extension, Ahuntsic, Cartierville, Ville St-Laurent, Anjou, Montréal-Nord, Rivière-des-Prairies, Pointe-aux-Trembles, St-Léonard, Île-des-Sœurs, Beaconsfield, Île Perrot, Senneville, Ste-Anne-de-Bellevue, Kirkland, l’Île Bizard, Sainte-Genevieve, Pierrefonds-Roxboro, Baie d’urfé, Montréal-Est, Dollard-Des-Ormeaux, Dorval, Pointe-Claire, Lachine, Ville Lasalle, Centre-ville, Vieux-Montréal, Côte St-Luc, Hampstead, Westmount, Outremont, Montréal-Ouest, Mont-Royal, Côte-des-Neiges, Notre-Dame-de-Grace,West-Island, Gatineau, Almyer, Pontiac, Gracefield, Luskville, La Pêche, Wakefield, L'Ile-aux-Allumettes, Chelsea, Shawville, Hemmingsford.